Adieu poulet, bonjour polars

Après les dures réalités de la vie d'OPJ, le bonheur des histoires fictives : le polar

Jean-Claude Sartelet

Article de l'Est Républicain

Publié le : 7 janvier 2008 par Frédéric Plancard

“Le Capitaine Sarre (re) mène l’enquête”

Jean-Claude Sartelet, Verdunois d’origine, vient de sortir son deuxième roman.

Verdunois d’origine, Jean-Claude Sartelet vit en Bourgogne. Cet ancien commandant à la PJ avait déjà sorti un roman policier il y a quelques temps. Une affaire de fausse monnaie dans “Capitaine Sarre dit Much”. Il y a bien sûr, un peu de Jean-Claude Sartelet dans le capitaine Sarre.

Et de l’histoire il y a un peu de ses enquêtes : “C’est tiré de faits réels, mais j’ai changé tous les noms et les lieux. Et certains personnages sont inventés”, explique-t-il. Espionnage, fausse monnaie, trafic d’armes,autant d’ingrédients qui font le piment de ce roman intitulé : “Le faucon et l’anguille”.

Ajoutez à cela une plongée dans la vie merveilleuse des “barbouzes” et vous obtiendrez un roman passionnant.

La vraie Laura

Et même la partie inventée ne l’est pas tant que ça, en tout cas pour un personnage : “Le choix du nom de la mante religieuse Laura Casagrande correspond à un fantasme de petit garçon fils d’épicier et amoureux platonique de la vendeuse de ses parents”, confie-t-il poétiquement et plein de nostalgie.

A lire.